Le Nouvel Obs N°1946 du 21 février 2002

Le Nouvel Obs N°1946 du 21 février 2002
Il y a encore un an, Catherine Catenacci exerçait de manière classique sa profession d’agent immobilier. Depuis, elle pratique la chasse individualisée aux mètres carrés. Rejointe par Stéphane Meignant au sein

Il y a encore un an, Catherine Catenacci exerçait de manière classique sa profession d’agent immobilier. Depuis, elle pratique la chasse individualisée aux mètres carrés. Rejointe par Stéphane Meignant au sein de Côté Acheteur (1), ils font visiter et négocient à votre place.

Le Nouvel Observateur Paris-Ile-de-France. – En quoi consiste votre activité?
Stéphane Meignant –Je n’aime pas trop le terme de chasseur d’appartements, je lui préfère celui de chercheur. Nous sommes là pour chouchouter les acheteurs habituellement délaissés par les agents immobiliers au profit des vendeurs. Chercher un bien réclame une grande disponibilité. Alors nous avons eu l’idée de proposer un service qui consiste justement à gagner du temps. Nous représentons notre client, il n’a ensuite qu’à signer et à emménager. La négociation, la signature de la promesse de vente ou le dossier de prêt, c’est pour nous!

–Comment procédez-vous ?
Nous organisons une première rencontre, la plus importante, qui se fait chez le client, pour mieux cerner ce qu’il recherche en étudiant son habitat, sa décoration, la vue… On prend le temps de connaître sa famille (s’il a des enfants, on recherchera près d’une école), ses habitudes.

Pour trouver, nous utilisons tous les moyens possibles, on arpente, on discute avec les gardiens d’immeuble. Nous avons aussi nos contacts dans les agences qui nous préviennent lorsqu’un bien est mis en vente. Elles apprécient de travailler avec nous parce qu’elles savent que nous achèterons.

Nous faisons parvenir au client un rapport sur les biens que nous sélectionnons, accompagné de photos numériques, une sorte de pré-visite virtuelle. La majorité de nos clients sont des cadres ou des médecins (beaucoup de province), qui veulent des appartements de standing correct, mais pas super-luxe, pour loger leurs enfants.

–C’est cher ?
–Notre commission est de 5%, mais nous la ramenons à 2,5% lorsque nous trouvons le bien par l’intermédiaire d’une agence immobilière à qui nous demandons de faire un effort sur la sienne afin qu’il n’y ait aucun surcoût pour l’acquéreur. Au total, l’achat ne coûte pas plus cher à l’acquéreur que s’il était passé par une agence immobilière.

Recueilli par J. H.

(1) Côté Acheteur, 4 rue de Thorigny, 75003; 01-49-30-31-27. www.coteacheteur.com

Nous contacter

Vous avez un
projet immobilier ? Ou une question ?

Contactez-nous

Numéro vert France (gratuit depuis un poste fixe) : 0 805 400 855

Nous rejoindre

Nous rejoindre
Google+ Viadeo Côté Acheteur