Chasseurs Immobiliers : Une autre façon de trouver son logement
- ARTICLE MAI 2008

Article Mai 2008.
Agents immobiliers pas comme les autres, les chasseurs d'appartements cherchent et visitent à votre place
Pouvoir d'achat en berne, prix de l'immobilier en hausse, taux d'intérêt qui fluctuent .....c'est peu dire s'il est difficile de dénicher la maison ou l'appartement de ses rêves pour un budget raisonnable. Vous voulez acquérir un pied-à-terre dans la Capitale ou une demeure au soleil en Provence sans vous acharner à chercher pendant des mois ? Pourquoi ne pas faire appel à un nouveau type de prestataire : le chasseur de bien immobilier. Plébiscitée dans les pays anglo-saxons, cette profession atypique se développe dans l'Héxagone, en marge des agences et des notaires. Sa mission : debusquer le bien qui vous convinet sans autant avoir de stock à Vendre. Explications

ETABLIR VOTRE CAHIER DES CHARGES : " Nous recherchons le produit en fonction d'un cahier des charges précis" le chasseur se rend d'abord au domicile de l'acheteur pour " comprendre les qualités qu'il donne à son lieu de vie". Durant deux bonnes heures, il liste les souhaits du client. " Notre premier rôle est de hiérarchiser ses critères" écoles de proximité, nombre de chambres, cuisine fermée, parquet ...sont autant de détails inscrits au cahier des charges. Quand le chasseur sélectionne un bien correspondant, il le photographie et rédige un rapport complet faisant aussi état de ses défauts. Le tout est mise en ligne sur un site que seul le client peut consulter : il visite ainsi le produit de son fauteuil.

Au SERVICE DE L'Acheteur
Le Chasseur de biens se définit comme spécialiste de l'immobilier qui se consacre aux seuls intérêt de l'acheteur. Le chasseur est engagé pour trier les annonces et visites à votre place. Gain de temps assuré ! cadres débordés, mutés, expatriés dessinent le profil de la clientèle. " Nous comptons aussi des primo-accedants qui ont besoin de conseils" complète Catherine CATENACCI, directrice de Côté Acheteur, l'un des pionniers en France. Cette prestation n'est-elle pas réservées au plus aisés ? "Les budget de nos clients débutent à 150 000 € et en moyenne des budgets de 500 000 €".

Profession encadrée :
Pour exercer, le chasseur immobilier doit posséder une carte professionnelle d'agent immobilier, délivrée sous certaines conditions (Loi Hoguet n°70-9 du 2 janvier 1970). De même, il ne peut vous réclamer aucune somme d'argent avant la conclusion de l'acte définitif de vente sous peine d'amende (article 6).

Mandat :
La chasse débute après la signature d'un mandat exclusif de recherche d'une durée de trois mois, renouvelable une fois par tacite reconduction. Vous vous engagez à ne pas faire appel à un autre professionnel, ni à acheter directement au propriétaire du bien présenté. le mandat précise aussi votre budget et vos critères majeurs.

Service complet :
Le chasseur immobilier ne se contente pas de dénicher, il accompagne son client jusqu'à la signature; faisant souvent la négociation à sa place. Il récupère tout ce qui est nécessaire à la prise de décision ( PV d'assemblée, Impôts foncier, charges de co-propriété) et fait une petite enquête de voisinage. " Nous réalisons une vraie expertise du bien et déterminons s'il se revendra facilement, pas questions d'en cacher les défauts !". En sus, le chasseur peut vous proposer d'autres prestations, organisations des travaux, décoration intérieure, inscriptions scolaires... En clair, une prise en charge totale, ce qui est très tentant.

Prestations coûteuses :
Bien entendu, toutes ces offres ne sont pas gratuites...Selon que le chasseur débusque le bien chez un particulier ou non (ce qui imprévisible), l'opération est plus ou moins intéressante.

Frais :
Pour éviter les arnaques (verser une somme d'argent par avance et ne rien visiter), la loi Hoguet rend le service immobilier gratuit jusqu'à l'acte définitif (voir ci-dessus). Pourtant, certains chasseurs facturent des frais de recherche qu'ils nomment "rémunération de services". " L'un d'eux réclame 350 € par mois" ! dénonce Catherine Catenacci de la société Côté Acheteur Paris.

Double commission. les chasseurs se rétribuent lorsque la vente se réalise et prélèvent une commission allant de 2 à 6 % TTC du montant de la transaction. Une commission qui se rajoute à celle perçue par l'agence immobilière du vendeur quant le bien a été trouvé par ce biais. Catherine Catenacci assure que cela ne pose pas de problème " Nos clients acceptent de payer une double commission" d'autant que le chasseur baisse alors de lui même ses tarifs lorque l'intervention se déroule avec une agence immobilière. " Nos honoraires s'élèvent à 2 % en moyenne contre 4 % si le particulier vend sans intermédiaire". parfois chasseurs et agences s'entendent, ces dernières acceptent de réduire leur tarifs.

Dans tous les cas, ne croyez pas que le chasseur vous fera faire une grosse économie sur le prix d'achat. " je statue sur la stabilité de la demande. chercher un 70 m2 à 300 000 € dans le Marais nous ferais perdre du temps". Comprenez que le chasseur ne traque pas les miracles....

Sandra Mathorel "Intérêts Privés" Article Mai 2008

www.coteacheteur.com
FFCI Fédération Française des Chasseurs immobiliers : www.federations-chasseurs-immobiliers.com

Nous contacter

Vous avez un
projet immobilier ? Ou une question ?

Contactez-nous

Numéro vert France (gratuit depuis un poste fixe) : 0 805 400 855

Nous rejoindre

Nous rejoindre
Google+ Viadeo Côté Acheteur