Dernières prévisions 2013 des prix de l’immobilier selon les notaires !

Les notaires de France viennent de réviser leur scénario d'évolution de l'immobilier pour 2012 et prévisions pour 2013 : le ralentissement de l'activité reste très prononcé, mais on constate une résistance des prix, surtout à Paris!

Dans la rubrique , le 09 novembre 2012

Dernières prévisions 2013 des prix de l’immobilier selon les notaires !

Les notaires de France viennent de réviser leur scénario d'évolution de l'immobilier pour 2012 et prévisions pour 2013 : le ralentissement de l'activité reste très prononcé, mais on constate une résistance des prix, surtout à Paris!

Dans l’ancien, les volumes de transactions en 2012 ne devraient pas dépasser 650 000 ventes au niveau national, soit nettement moins que prévu, avec un recul de presque 20% par rapport à 2011, recul plus accentué à Paris et en Ile-de-France, dans le Nord, l'Est et le Centre, contrairement aux métropoles plus dynamiques comme Bordeaux, Lyon, Montpellier, Nice ou Toulouse. Les volumes devraient encore se contracter en 2013 à moins de 600 000 ventes.

En revanche, l’année 2012 devrait s’achever sur une stabilisation des prix pour Paris et l’Ile-de-France, les grandes métropoles de Province dynamiques comme Lyon, Lille, Bordeaux, Toulouse et Nice.
Dans l’ancien :
- en région parisienne, la pénurie de logements persiste et explique pourquoi les prix ne baissent pas (ou peu)
- dans les grandes métropoles régionales dynamiques, la variation des prix devrait être "légèrement négative"
- Ailleurs, les prix pourraient reculer entre 5% et 10%, et entre 5% et 15% en fonction des territoires pour les maisons.
Cette baisse des prix devrait s’accentuer « sans atteindre toutefois l’ampleur des décrochages constatés en 2008/2009 ». Et 2013 devrait poursuivre cette tendance, avec une baisse de 10% des prix sur les marchés non dynamiques.

Dans le neuf, les réservations ne sont plus toujours suffisantes pour permettre aux promoteurs d’atteindre l’objectif de 40 % de pré-commercialisation, ce qui entraîne l’abandon de certains projets. En 2012, les volumes attendus de 75 000 ventes devraient toutefois être atteints, mais pas dans les années suivantes.

Les risques sur 2013 sont nombreux et les incertitudes économiques et législatives sont grande notamment concernant:
- l'évolution des taux d'intérêt des emprunts, encore très bas, mais dont la visibilité sur 2013 est aujourd'hui très faible dans une zone Euro fragmentée.
- la fiscalité: quel dispositif succèdera au Scellier ?
- l’aménagement de la taxation des plus-values et la législation immobilière du nouveau gouvernement...

Nous contacter

Vous avez un
projet immobilier ? Ou une question ?

Contactez-nous

Numéro vert France (gratuit depuis un poste fixe) : 0 805 400 855

Google+ Viadeo Côté Acheteur