Comment les copropriétaires perçoivent la copropriété...

Un copropriétaire n'est pas un simple propriétaire : il possède en plus une part des parties communes !
La copropriété est un statut difficile, l’abondance du contentieux en témoigne. Si l’on cherche à porter un diagnostic sur les causes de ce malaise, il semble qu’il faille regarder plutôt du côté des résidents qui manqueraient « d’esprit copropriétaire » plutôt que d'une déficience des textes.

Dans la rubrique , le 07 janvier 2010

Comment les copropriétaires perçoivent la copropriété...

La copropriété est un mode d’habitat plus subi que choisi

Bien qu'habitant généralement en immeuble, les copropriétaires rêvent toujours, pour leur grande majorité, de maison individuelle et ils se comportent beaucoup plus comme des propriétaires que des copropriétaires. Tenant compte de ces réalités psychologiques et sociologiques, une partie de la doctrine et de la jurisprudence tend à promouvoir une conception individualiste de la copropriété où l’on fait tout pour rapprocher autant que faire se peut la condition de copropriétaire et celle de propriétaire.

Mais flatter de façon excessive l’instinct de propriété, en exaltant les droits individuels des copropriétaires peut être un encouragement à fuir cette réalité pour certains désagréable : ils sont propriétaires certes, mais au sein d’une communauté.

Le copropriétaire qui veut se croire propriétaire est rapidement ramené à la réalité par les textes et par les faits.

Cette désillusion s’accompagne alors d’une hostilité envers les organes collectifs (syndic, syndicat) perçus comme totalement extérieurs et contraignants, et envers les cohabitants, considérés comme autant de gêneurs. Il ne s’agit pas, certes, de ne pas prendre en compte ce désir légitime du copropriétaire de voir sa condition être la plus proche possible de celle du propriétaire ; mais il y a un difficile équilibre à trouver entre ces aspirations individuelles et les impératifs de la vie en copropriété.

Si l’on tente de masquer les contraintes inévitables qui résultent de la vie en commun, pour laisser croire au copropriétaire qu’il est dans la situation d’un propriétaire ordinaire, on ne facilite pas la naissance de ce sens communautaire, de cet « esprit copropriétaire » qui est la condition d’une vie en commun acceptable sinon harmonieuse.


Les professionnels de la copropriété au chevet des copropriétaires

Avec 22 millions de personnes vivant en copropriété, 14 millions de locataires, près d’un million de transactions par an, l’intervention des professionnels de l'immobilier pour un fonctionnement harmonieux de l'économie et le bien-être des Français est déterminante.

La complémentarité entre la gestion et la transaction a conduit un certain nombre de professionnels à exercer simultanément les deux activités au sein du même cabinet pour répondre au besoin de leurs clients qui peuvent être tour à tour acquéreur, bailleur, vendeur…

C’est pourquoi la CNAB, le CSAB et l'UNIT ont regroupé en février 2009 leurs trois organisations afin de créer un nouveau syndicat professionnel : l’UNIS.

Pour l'acquisition en copropriété, demandez à votre chasseur immobilier !

Dès sa première visite, le Chasseur Immobilier de COTE ACHETEUR prendra toutes les informations sur la copropriété : charges, syndic, travaux prévus, procédures en cours ...

En effet, dans une copropriété, l'appartement n'est surtout pas le seul élément à prendre en compte dans le cadre d'une acquisition, mais l'environnement "syndical" est tout aussi important ! Votre chasseur immobilier saura vous informer des avantages et des inconvénients de la copropriété dans laquelle vous envisagez d'acquérir un bien.

Nous contacter

Vous avez un
projet immobilier ? Ou une question ?

Contactez-nous

Numéro vert France (gratuit depuis un poste fixe) : 0 805 400 855

Google+ Viadeo Côté Acheteur